Feu vert pour le Parc de l’Europe by BVI.BE à Wavre

LOGO parc europe

Enfin signature d’un accord entre opposants et développeurs du projet.  La fin d’un chancre industriel.

Ce mardi 16 avril, commerçants, riverains et développeurs ont signé un accord portant sur la construction du projet Parc de L’Europe. Cet accord met fin à la polémique et donne le feu vert au lancement du projet de réhabilitation du site industriel Philipps qui ouvrira ses portes en septembre 2020.

Une procédure difficile qui se termine positivement pour tous Le 19 février 2018, le développeur BVI.BE a obtenu un permis (permis unique) pour la réhabilitation complète de l’ancien site industriel Philips situé le long du boulevard de l’Europe à Wavre. Pourtant, la ville d’Ottignies-LLN, un groupe de commerçants craignant que le projet ne concurrence leurs activités ainsi que de résidents locaux avaient interjeté appel sur ce permis auprès du Conseil d’État.Suite à ce recours, le 10 décembre 2018, la Commission de recours de la région Wallonne avait décidé de retirer le permis précédemment délivré et de délivrer un nouveau permis mieux motivé. Après avoir conclu un accord avec les développeurs, Ottignies-LLN a décidé à son tour, début 2019, de ne pas introduire un recours sur le nouveau permis.Alors que des pourparlers étaient en cours, les commerçants et résidents locaux ont néanmoins décidé d’introduire un nouveau recours. Cependant, vu la signature de l’accord survenu ce mardi 16 avril, le recours sera finalement retiré.   Un projet à haute valeur ajoutée développé par BVI.BELe projet, Parc de l’Europe comprend un parc d’activités de 12.000 m² destinés aux PME en leur offrant des espaces sur mesure, (logistique, fabrication artisanale, stockage et distribution) 6.000 m² d’espace de bureaux et co-working et 9.000 m² d’espace retail. Il participera à la création de plus de 500 emplois, est organisé dans une logique d’intégration avec le tissu urbain existant et permet la reconversion d’une friche industrielle.

Michel MEERS, Président de BVI.BE souligne:  « C’est un projet à haute valeur ajoutée que nous proposons de développer.  Notre société, spécialisée depuis plus de 25 ans dans le développement de parcs d’activités pour PME, offre aux indépendants, start-up, petites et moyennes entreprises des espaces modulables, modernes, aux coûts partagés ». Le projet de Wavre n’échappe pas à ce concept.  Il prévoit en priorité des bâtiments pouvant accueillir des fonctions PME, de bureaux, de logistique, de stockage et de distribution, dans le respect de l’affectation de petite industrie de la zone. C’est ainsi que plus de 20.000 m² seront dédiés aux activités non commerciales. Une bouffée d’air pour l’ensemble de la vallée de la Dyle à la recherche d’emplacements pour accueillir ses activités économiques.  Et de rajouter : « Notre démarche reflète les valeurs de notre entreprise qui sont le respect et la confiance.  Nous mettons un point d’honneur à inscrire chacun de nos projets dans le respect de son environnement économique et social.

Des garanties supplémentaires pour les commerçants locauxL’accord avec les commerçants et riverains donne des garanties supplémentaires aux commerçants du centre-ville pour éviter la concurrence directe. Par exemple, les unités de vente au détail doivent avoir une superficie minimale de 1.000 m² et plusieurs types de magasins sont interdits, comme les magasins de vêtements et de chaussures, les supermarchés, les cafés et les restaurants. De plus, le développeur ne pourra pas autoriser un magasin type “multi-produits”. Enfin, aucun commerce de détail ne pourra s’installer dans le parc PME.Jan Du Bois, directeur des investissements chez Mitiska REIM, le partenaire pour la partie retail du projet, se réjouit : « Nous avons eu des discussions longues mais constructives avec les commerçants et les résidents locaux et nous pensons avoir trouvé un bon compromis. L’accord contient un certain nombre de restrictions et nous permet de démarrer les travaux de construction sans procédures d’appel en instance ».Le développeur s’engage aussi à contribuer au budget de promotion annuel de l’association des commerçants de Wavre.

Nous sommes convaincus qu’avec cet accord, le Parc de l’Europe renforcera Wavre en tant que ville commerçante“, concluent ensemble Michel Meers et Jan Du Bois.

Premiers coups de pelle cet étéLa démolition des bâtiments est planifié pour le début de cet été et les travaux de construction en septembre. L’ouverture du parc PME est prévue pour septembre 2020.

Source : Florence Legein, FL Consult